Prévisions économiques du printemps 2021 au sein de l’UE

Paru dans le N°318 - 27 mai 2021
Finances publiques

D’après les prévisions économiques du printemps 2021 de la Commission européenne (1), les perspectives de croissance par rapport aux prévisions de février 2021 s’améliorent (2).

L’économie de l'UE connaîtra une croissance de 4,2 % en 2021 et de 4,4 % en 2022 (contre 3,7% et 3,9% selon les prévisions d’hiver). Quant à l’économie de la zone euro, sa croissance devrait être de 4,3% en 2021 et 4,4% en 2022 (contre 3,8% selon les prévisions d’hiver).

La Commission estime que " tous les Etats devraient voir leur économie revenir au niveau d'avant la crise d'ici à la fin de 2022 ".

Malgré l’interruption du rebond de l’économie européenne au 4ème trimestre 2020 et au 1er trimestre 2021 dû aux nouvelles mesures sanitaires, les économies de l’UE devraient de nouveau connaître une nette amélioration grâce à l’augmentation du taux de vaccination et l’assouplissement des restrictions.

La croissance sera tirée par les investissements, notamment publics sous l’impulsion de la facilité pour la reprise et la résilience (FRR) (3).

Le marché du travail, durement touché par la pandémie, aura " besoin de temps pour se rétablir complètement ", malgré les dispositifs d’aides publiques qui ont permis de freiner l’augmentation drastique des taux de chômage au sein de l’UE (notamment via l’instrument SURE (4)). Le taux de chômage dans l’UE devrait approcher 7,6% en 2021 et 7% en 2022. Dans la zone euro, le taux de chômage devrait être de 8,4 % en 2021 et 7,8 % en 2022. Ces taux demeurent plus élevés qu'avant la crise.

L’inflation devrait s’établir à 1,9 % en 2021 et 1,5 % en 2022 (contre 1,4 % en 2021 et 1,3 % en 2022 selon les prévisions d’hiver). L’inflation en 2021 est en partie due aux prix de l'énergie et aux modifications de taux de TVA entraînant des augmentations de prix par rapport à l’année passée.

La dette publique au sein de l’UE connaîtrait son plus fort taux en 2021 à 94% du PIB avant de baisser légèrement en 2022 à 93%. Dans la zone euro, le taux de la dette publique augmenterait à 102 % en 2021 puis s’établirait à 101 % en 2022.

Par ailleurs, le déficit budgétaire au sein de l’UE s’établirait à 7,5% du PIB. La Commission relève que " tous les États membres, à l'exception du Danemark et du Luxembourg, devraient connaître un déficit supérieur à 3 % du PIB en 2021 ".

Les prévisions économiques du printemps 2021 pour la France sont les suivantes :

Indicateurs

2019

2020

2021

2022

Taux de croissance (%)

1,5

-8,1

5,7

4,2

Inflation (%)

1,3

0,5

1,4

1,1

Taux de chômage (%)

8,4

8,0

9,1

8,7

Déficit public (en % du PIB)

-3,1

-9,2

-8,5

-4,7

Dette publique (en % du PIB)

97,6

115,7

117,4

116,4

Balance des paiements (en % du PIB)

-0,8

-2,0

-1,7

-1,2

 


Informations légales | Données personnelles