Le Gouvernement annonce sa stratégie nationale pour le Cloud

Paru dans le N°318 - 27 mai 2021
Numérique

Pendant la crise sanitaire les organisations publiques comme privées ont accéléré fortement leur numérisation pour maintenir leur activité et proposer de nouveaux services. Une part croissante des services numériques s’appuie désormais sur les technologies d’informatique en nuage (le Cloud) pour héberger et traiter les données des entreprises, des administrations et des citoyens.

L’essor des technologies du Cloud représente trois enjeux majeurs : la transformation des entreprises et des administrations, la souveraineté numérique et la compétitivité économique.

Pour y répondre et pour se prémunir contre les risques pour l’intégrité des données des français, tant pour des raisons techniques, avec la multiplication des cyberattaques, que juridiques, avec la menace de législations extraterritoriales donnant un accès aux données des citoyens, des administrations et entreprises françaises à des Etats étrangers, le Gouvernement a présenté, le 17 mai 2021, sa stratégie nationale pour le Cloud(1).

Cette stratégie, en cohérence avec les initiatives européennes en la matière, s’articule autour de trois piliers :

- la création du label Cloud de confiance qui sera octroyé aux fournisseurs de service qui protégeront les données des entreprises, des administrations et des citoyens sur le plan technique, en luttant contre les risques de cyber malveillance, et sur le plan juridique, en se prémunissant contre les risques d’application de lois extraterritoriales non conformes aux valeurs européennes ;

- la politique "Cloud au centre" des administrations qui vise à moderniser l’action publique grâce aux technologies du Cloud, qui deviendront un prérequis pour tout nouveau projet numérique au sein de l’État. Il s’agira d’accélérer la transformation publique au bénéfice des usagers et dans le strict respect de la cybersécurité et de la protection des données des citoyens et des entreprises ;

- une politique industrielle qui consiste à soutenir des projets de développement de technologies cloud à forte valeur ajoutée dans le cadre du 4ème Programme d’Investissements d’Avenir et de France Relance. Elle vise notamment les technologies critiques telles que les solutions PaaS pour le déploiement de l’intelligence artificielle et du Big data ou encore les suites logicielles de travail collaboratif. Elle doit permettre à l’Europe et à la France de progresser dans sa souveraineté technologique. Les premiers projets débuteront dans les prochains mois tandis que les plus importants d’entre eux seront financés dans le cadre d’un Projet Important d’Intérêt Européen Commun (PIEEC) réunissant à ce jour 11 Etats membres : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, le Luxembourg, la Slovénie, la Hongrie, la Tchéquie, la Pologne et la Lettonie. Ce PIEEC aura notamment pour ambition de développer une offre de Cloud européenne verte dans les domaines de rupture technologique, tels que le edge computing.

Informations légales | Données personnelles