Lancement de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) visant à renforcer les capacités françaises de production de santé

Paru dans le N°312 - 25 février 2021
Marchés

La ministre déléguée auprès du ministre de l'économie, des finances et de la relance, chargée de l’Industrie a annoncé le 8 février 2021 le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) doté de 300 millions d’euros minimum pour identifier les projets visant à renforcer les capacités nationale et européenne de lutte contre la pandémie de covid-19(1).

L’appel à manifestation d’intérêt est ouvert depuis le 6 février jusqu’au 30 juin 2021. L’enveloppe initiale pourra être étendue en fonction des manifestations d’intérêt reçues des entreprises.

Ce nouvel appel est lancé à la suite du premier AMI du 18 juin 2020 qui avait permis au Gouvernement de sélectionner 17 projets pour un montant total de subventions de plus de 160 millions d’euros.

L’objectif est d’accompagner des projets d’investissements qui permettront à la France de gagner en indépendance industrielle et sanitaire, tant pour l’approvisionnement en médicaments qu’en dispositifs médicaux.

L’AMI concerne :
  • les médicaments impliqués dans la prise en charge des patients COVID-19,
  • les vaccins anti SARS-COV-2 ainsi que les composants nécessaires aux opérations de conditionnement de ces vaccins et les consommables nécessaires aux techniques d’injection des doses,
  • les dispositifs médicaux de dépistage du SARS-COV-2 et,
  • les dispositifs médicaux impliqués dans la prise en charge des patients COVID-19.
Le lancement de cet AMI accompagne celui du projet important d’intérêt commun (PIIEC) pour le développement des innovations en santé annoncé par le ministre de l’économie, des finances et de la relance le 29 janvier dernier dans le cadre de l’adoption d’une stratégie pharmaceutique pour l’Europe pilotée par la Commission européenne(2).

Informations légales | Données personnelles