La CRE publie sa feuille de route pour le stockage de l’électricité

Paru dans le N°281 - 10 octobre 2019
Marchés

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié sa feuille de route pour le stockage de l’électricité(1) dans le contexte de la transition énergétique. Le document souligne la nécessité de faciliter l’insertion du stockage dans le système électrique face au besoin en flexibilité du système électrique français, sous la contrainte de l’intermittence des principales énergies renouvelables que sont le solaire et l’éolien.

La CRE s’interroge sur la nécessité de définir un statut ad hoc d’opérateur de stockage qui permettrait de définir clairement les droits et obligations attachés à cette activité tout en clarifiant la distinction entre le stockage et les activités de production et de fourniture. Une adaptation du cadre juridique existant est également envisagée. La CRE propose d’étudier cette question dans le cadre d’un groupe de travail piloté conjointement avec la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC).

Le document recommande de procéder à la simplification et la clarification des procédures de raccordement, notamment le cadre contractuel qui soumet actuellement les installations de stockages aux procédures de raccordement des installations de consommation mais aussi celles des installations de production. Il conviendrait par ailleurs d’adapter les études de raccordement en prenant en compte l’usage flexible des dispositifs de stockage. Toujours dans une perspective d’inclusion du stockage au système électrique français, le cadre applicable à ces dispositifs et les méthodes de calcul du coût prévisionnel d’établissement des nouvelles capacités d’accueil doivent être unifiés et clarifiés dans les schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR).

Afin d’employer la souplesse permise par le stockage de l’électricité à son plein potentiel et de gérer les congestions de réseau, la CRE requiert que les gestionnaires assurent la transparence de leurs besoins en flexibilité. La Commission demande à cet effet à Réseau de transport d’électricité (RTE) et Enedis de publier leurs contraintes, respectivement sur les réseaux de transport et de distribution. Les solutions de flexibilité doivent par ailleurs être intégrées par les gestionnaires de réseaux à leurs méthodes de dimensionnement des réseaux et aux processus de décision des investissements. Cette incorporation est préalable à la définition d’un cadre de contractualisation et d’appel aux offreurs de flexibilité efficace et transparent.

Enfin, les signaux de prix doivent être adaptés pour refléter la valeur des différents types de services que peut rendre le stockage afin d’employer efficacement les possibilités de flexibilité offertes. Afin de ne pas fausser ces signaux, la CRE n’est pas favorable à la mise en œuvre d’un soutien qui bénéficierait au stockage plus qu’à une autre source de flexibilité.

Informations légales | Données personnelles