Rapport de l’inspection générale des affaires sociales sur la simplification des relations entre les professionnels de santé de ville et les administrations

Paru dans le N°260 - 25 octobre 2018
Questions sociales

Au titre de la mission que lui a confiée, le 30 septembre 2017, la Ministre des solidarités et de la santé, l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) a rendu public son rapport sur la simplification des relations entre les professionnels de santé de ville et les administrations(1).

Parmi ses douze recommandations tendant à simplifier ces relations, la mission préconise i) d’accompagner « la stratégie de transformation du système de santé par un volet portant sur la simplification piloté par l’État et associant les parties prenantes » (recommandation n° 1), ii) d’évaluer « les expériences conduites localement par les CPAM pour l’amélioration des relations avec les professionnels de santé, généraliser les plus efficientes dans l’ensemble des territoires, en les adaptant au contexte local » (recommandation n° 2) ou encore iii) de « veiller à la bonne mise en œuvre des orientations de la COG 2018-2022 de l’assurance maladie pour ce qui concerne les relations avec les professionnels de santé » (recommandation n° 8).

Afin d’accompagner au mieux les acteurs du secteur, l’IGAS suggère de généraliser l’accompagnement des professionnels dans le développement des maisons de santé pluri-professionnelles (recommandation n° 3), de construire un cadre pérenne de financement des dispositifs de coordination des soins de ville (recommandation n° 4) ou encore de préparer les professionnels de santé en formation à l’exercice en libéral (recommandation n° 10). A échéance plus lointaine, le rapport propose également de recourir davantage à la dématérialisation (recommandations n° 6 et 7) ou encore d’uniformiser les formulaires de déclaration d’accident du travail et de maladie professionnelle (recommandation n° 11).

Informations légales | Données personnelles