L’Union européenne et le Japon concluent un accord de libre-échange historique

Paru dans le N°257 - 13 septembre 2018
Marchés

L’Union européenne et le Japon ont signé, le 17 juillet 2018 à Tokyo, un important accord de libre échange, le “Japan-UE free trade agreement”, dit « Jefta ».

L’accord porte sur une zone de libre-échange couvrant près d’un tiers du produit intérieur brut (PIB) mondial. Le texte doit encore être soumis au Parlement européen en vue d’entrer en vigueur en 2019, si le Parlement japonais le vote lui aussi rapidement.

Côté européen, le secteur agroalimentaire bénéficie de conditions très favorables à l’issue des négociations. Au final, 85% des produits agroalimentaires de l’UE pourront entrer au Japon sans droits de douane. Tokyo s’engage en outre à reconnaître plus de 200 indications géographiques, qui bénéficieront « du même niveau de protection qu’en Europe ».

De leur côté, les Japonais obtiennent un libre accès au marché européen pour leur industrie automobile, mais seulement à l’issue d’une période transitoire de plusieurs années. Cet accord comprendra aussi un chapitre sur le développement durable. Néanmoins, la protection des investissements n’est pas comprise dans le Jefta.

Parallèlement à cet accord commercial, l’UE et le Japon sont parvenus à un autre accord important portant sur le transfert des données. Le Japon ayant accepté d’aligner sa législation sur le très protecteur règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), entré en vigueur en mai dernier en Europe, les données pourront circuler entre l’Espace économique européen et le Japon sans autorisation préalable.

Informations légales | Données personnelles