Loi n°2018-607 du 13 juillet 2018 relative à la programmation militaire pour les années 2019 à 2025

A été publiée au Journal officiel de la République française du 14 juillet 2018 la loi relative à la programmation militaire (LPM) pour les années 2019 à 2025(1) qui établit deux priorités : l'amélioration du quotidien du soldat et la modernisation de ses équipements.

Pour y parvenir, la nouvelle LPM prévoit près de 300 milliards d’euros de crédits cumulés pour la Défense : une hausse de 1,7 milliard d'euros par an jusqu'en 2022, puis des "marches" de 3 milliards par an à partir de 2023, si les chiffres de la croissance le permettent, pour atteindre 2% du PIB français d'ici sept ans.

Outre l’augmentation prévue au budget général, la LPM prévoit que le ministère des Armées prenne progressivement en charge l’intégralité du coût des opérations extérieures, jusqu’ici partiellement financé par d’autres ministères.

Concernant les effectifs, la LPM ambitionne de créer quelques 6000 postes d’ici 2025, pour porter à cet horizon les effectifs du ministère des Armées à 275000. Ces créations de postes concerneront particulièrement la cyberdéfense et le numérique (1500), le renseignement (1500), la sécurité des sites sensibles (750) et le soutien à l'exportation (400).

Entre 2019 et 2023, la LPM prévoit aussi d'augmenter de 14 % les dépenses liées aux conditions de travail et de vie du militaire. Sur cette période, elle consacre au renouvellement des matériels une enveloppe totale de près de 173 milliards d’euros pour les équipements et leur entretien.

Par ailleurs, le domaine du renseignement fait l’objet d’un effort particulier car il fait partie des "capacités à haute valeur ajoutée" susceptibles de fédérer des partenaires autour de la France, tout en contribuant à l'autonomie stratégique européenne. Ainsi une augmentation du budget cyberdéfense de 1,6 milliard d'euros est prévue entre 2019 et 2025.

Enfin, pour préparer l’avenir, la France va réaliser des études sur le remplacement de son unique porte-avions, le Charles de Gaulle, qui sera retiré du service vers 2040.
 
Notes
puce note (1) Loi n° 2018-607 du 13 juillet 2018 relative à la programmation militaire pour les années 2019 à 2025 et portant diverses dispositions intéressant la défense
 
 
Informations légales | Données personnelles