Publication par l’INSEE des comptes nationaux des administrations publiques pour 2017

Le 26 mars 2018, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié les comptes nationaux des administrations publiques pour 2017(1).

Pour la première fois depuis dix ans, le déficit public devrait s’établir sous les 3 % du PIB qu’imposent les engagements européens de la France, à 2,6 %, soit 59,3 Md€. En 2016, le déficit public s’élevait à 3,4 % du PIB. Cette amélioration s’explique d’une part par une conjoncture économique favorable –
2 % de croissance sur l’année 2017 – ayant entraîné une augmentation des recettes fiscales (53,9 % du PIB en 2017 contre 53,2 % en 2016) et d’autre part par une diminution des dépenses publiques (de 56,6 % du PIB à 56,5 %).

La « réduction du besoin de financement des administrations publiques en 2017 provient de l'État pour 9,5 Md€ et des administrations de sécurité sociale pour 7,3 Md€ ». En outre, les administrations de sécurité sociale enregistrent un excédent de 5,1 Md€.

Toutefois, la dette des administrations publiques a augmenté de 65,9 Md€ par rapport à 2016. Elle s’est établie à 2 218,4 Md€ en 2017, soit 97 % du PIB, contre 96,6 % en 2016.

La confirmation des prévisions de la loi de finances pour 2018 tablant sur un déficit de 2,8 %(2) permettrait à la France d’afficher, durant deux années consécutives un déficit inférieur au seuil des 3 % et permettrait de sortir de la procédure européenne pour déficit excessif.

 
Notes
puce note (1) Publication des comptes nationaux des administrations publiques pour 2017 par l’Insee
puce note (2) Loi n° 2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018
 
 
Informations légales | Données personnelles