Etude sur le potentiel de développement de l’économie sociale et solidaire

Le 31 octobre 2017, a été publiée une étude sectorielle sur le potentiel de développement de l’économie sociale et solidaire(ESS)(1) dans quatre secteurs économiques « à fort potentiel de développement » :
- les circuits courts de production de denrées alimentaires ;
- la valorisation des déchets ;
- l’éco-bâtiment et la rénovation thermique de bâtiments ;
- et l’aide aux personnes âgées.

L’étude dénombre 2,4 millions de salariés, soit 13 % de l’emploi salarié privé, qui travaillent dans 165 000 entreprises de l’économie sociale et solidaire, dont 154 000 associations employeuses, dans des secteurs diversifiés : 63 % des emplois de l’action sociale, 56 % des emplois du sport et des loisirs, 30 % des activités financières et d’assurance, 29 % de la culture, 19 % de l’enseignement.

Pilotée conjointement par la Délégation interministérielle à l’économie sociale et solidaire, la Direction générale des entreprises et la Caisse des Dépôts, et réalisée dans le cadre du pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques (Pipame), cette étude met en exergue les atouts de l’ESS dans ces secteurs et suggère également des axes de développement.

Par exemple, s’agissant de la valorisation des déchets(2), l’étude préconise la création d’un comité de filière (territorialisé au besoin) des acteurs ESS de l’économie circulaire qui valoriserait l’impact des acteurs sur l’économie, les emplois, l’insertion, les ressources, étudierait l’effet de levier de l’euro public investi ou l’impact de l’euro dépensé par les collectivités, elle recommande de favoriser le réemploi, l’achat d’occasion, le prêt/la location, en particulier avec allongement de la durée de vie des produits, pièces détachées, réduction du gisement de déchets. L’étude suggère aussi d’utiliser le levier de la commande publique de manière à susciter des réponses conjointes non ESS et ESS aux appels d’offres et en faisant connaître d’autres modes de contractualisation comme le mandatement pour service d’intérêt général.
 
Notes
puce note (1) Etude sectorielle sur le potentiel de développement de l’économie sociale et solidaire dans quatre secteurs économiques
puce note (2) Economie sociale et solidaire : la valorisation des déchets (pdf)
 
 
Informations légales | Données personnelles