Etude de l’INSEE : Photographie du marché du travail en 2021

Selon l’Etude statistique de l’INSEE n° 1896 du 9 mars 2022(1), en 2021, 67,3 % des personnes âgées de 15 à 64 ans sont en emploi.

En 2021, le taux d’emploi s’établit à son plus haut niveau depuis 1975 : Après avoir reculé de 0,3 point en moyenne en 2020 sous l’effet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le taux d’emploi des 15-64 ans augmente nettement : + 1,2 point en moyenne sur l’année 2021. Il dépasse ainsi son niveau d’avant-crise et s’établit à son plus haut niveau depuis que l’Insee le mesure (1975).

L’emploi des jeunes augmente fortement, notamment dans l’alternance : En moyenne, le taux d’emploi des 15-24 ans croît de 3,3 points sur l’année 2021, à 32,2 %, son plus haut niveau depuis 1992. En 2020, il avait nettement reculé, de 1,2 point sur un an, les jeunes ayant été particulièrement affectés par la chute des embauches et le non-renouvellement des contrats (souvent en CDD) liés à la crise sanitaire. En 2021, la hausse de l’emploi des jeunes est portée par l’alternance et les stages, qui contribuent à hauteur de + 1,4 point à la hausse globale de leur taux d’emploi. De manière plus modérée, le taux d’emploi des 25-49 ans augmente également (+ 0,7 point), après une baisse de 0,4 point en 2020.

Après trois années de repli, la part des emplois à durée limitée augmente de nouveau : Le salariat reste la forme d’emploi largement majoritaire, notamment dans le cadre d’emplois à durée indéterminée : en 2021, 73,7 % des personnes en emploi sont soit en CDI, soit fonctionnaires. Après trois années de recul, accentué par la crise sanitaire (- 0,8 point en 2020), la part cumulée des emplois à durée limitée (CDD, intérim) dans l’emploi total rebondit de 0,3 point en 2021. Parmi l’ensemble des personnes occupant un emploi, les femmes sont plus fréquemment que les hommes en emploi à durée indéterminée ou en CDD, qu’ils soient de moins de trois mois ou d’une durée plus longue ; elles sont en revanche moins souvent qu’eux intérimaires, en alternance ou en stage.

Les emplois occupés sont de plus en plus qualifiés : La hausse tendancielle du niveau moyen de qualification des emplois se poursuit. En 2021, les cadres représentent 21,5 % des personnes en emploi, soit 0,5 point de plus qu’en 2020. Pour la troisième année consécutive, la part des cadres dans l’emploi total dépasse celle des ouvriers, qui se stabilise quasiment en 2021 (+ 0,1 point, à 19,0 %).

Le volume d’heures travaillées se redresse mais reste en deçà de son niveau d’avant-crise : En 2021, le nombre moyen d’heures travaillées chaque semaine augmente de 5,5 % en un an pour atteindre 30,5 heures hebdomadaires, sans retrouver son niveau d’avant-crise : il avait chuté de 7,4 % en 2020 et reste inférieur à son niveau de 2019, de 2,2 %.

La baisse du temps partiel se poursuit : En hausse entre 2009 et 2014 (+ 1,6 point), la part des personnes en emploi qui travaillent à temps partiel s’est ensuite stabilisée autour de 19,5 %, pour reculer à partir de 2017. En 2021, la baisse se poursuit : 18,0 % des personnes en emploi sont à temps partiel, soit 0,2 point de moins qu’en 2020.

Après une forte hausse en 2020, le sous-emploi recule : Le sous-emploi inclut des personnes à temps partiel souhaitant travailler davantage et disponibles pour le faire, mais aussi des personnes en chômage partiel ou technique, dont le nombre a fortement augmenté sous l’effet de la crise. En 2021, 6,4 % des personnes en emploi sont en situation de sous-emploi, soit 3,1 points de moins par rapport à 2020, mais 0,6 point de plus qu’en 2019.

Le chômage recule à nouveau en 2021 : En moyenne en 2021, 7,9 % des personnes actives sont au chômage. Le taux de chômage poursuit ainsi sa baisse amorcée en 2016 et diminue de 0,1 point sur l’année, pour atteindre son plus bas niveau depuis 2008 (7,4 %). En 2021, le taux de chômage recule particulièrement pour les 15-24 ans : – 2,6 points sur un an. S’établissant à 18,9 %, son plus bas niveau depuis 2002, il reste toutefois plus de deux fois plus élevé que pour la moyenne des actifs.

Le taux d’activité est au plus haut depuis que l’Insee le mesure : Le taux d’activité augmente en 2021 : en moyenne sur l’année, 73,0 % des personnes de 15 à 64 ans sont actives, soit 1,0 point de plus qu’en 2020 (figure 2). Comme le taux d’emploi, il atteint son plus haut niveau depuis que l’Insee le mesure au sens du BIT (1975). En 2021, le taux d’activité des femmes de 15 à 64 ans est de 70,0 % quand celui des hommes est de 76,2 %, soit une différence de 6,2 points. Cet écart était de 11,0 points en 2001 et de 23,9 points en 1981.
 
Notes
puce note (1) INSEE- Une photographie du marché du travail en 2021
 
 
Informations légales | Données personnelles