Lancement d’un appel à manifestation d’intérêt dans le cadre de la stratégie d’accélération pour la cybersécurité

La démocratisation de l’usage du numérique a engendré un risque accru de cyberattaques. La cybersécurité est la capacité à protéger les données et les services proposés dans l’espace numérique contre des attaques susceptibles d’en compromettre la disponibilité, l’intégrité ou la confidentialité.

Pour faire face à cette menace, une stratégie a été présentée en février 2021(1) par le Président de la République.

Financée à hauteur de 1 milliard d’euros, dont 720 millions de financements publics par France Relance et le Programme d’investissement d’avenir, la stratégie nationale pour la cybersécurité vise à l’horizon 2025 à :

- multiplier par trois le chiffre d’affaires de la filière (passant de 7,3 milliards à 25 milliards d’euros) ;
- positionner la France par rapport à la concurrence internationale en doublant notamment les emplois de la filière (passant de 37 000 à 75 000) ;
- structurer la filière et repositionner la France par rapport à la concurrence internationale en nombre d'entreprises ;
- faire émerger trois licornes françaises en cybersécurité en s'appuyant sur les grandes start-up du secteur, et notamment celles membres du French Tech 120 ;
- diffuser une véritable culture de la cybersécurité dans les entreprises ;
- stimuler la recherche française en cyber et l'innovation industrielle (hausse de 20% des brevets).

Le renforcement de la cybersécurité des collectivités territoriales, des établissements de santé privés et publics, ainsi que des établissements portuaires est également une priorité de la stratégie nationale de la cybersécurité. Pour répondre aux besoins de ces structures particulièrement exposées aux risques de cyberattaques, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour "Sécuriser les territoires" a été ouvert, le 18 mars 2021(2 et 3) jusqu’au 16 juin 2021, pour identifier trois projets de  "démonstrateurs" visant à l’expérimentation de solutions innovantes et inédites en matière de cybersécurité.

Dans un second temps, un appel à projets sera lancé pour chaque projet de démonstrateur retenu afin de soutenir financièrement les entreprises privées qui y contribueront. L’Etat engagera ainsi jusqu’à 20 millions d’euros pour co-financer (à hauteur d’au plus 50%) avec les porteurs de projets retenus, les investissements engagés par les entreprises dans les expérimentations de ces solutions innovantes.

Les solutions issues de ces expérimentations pourront ensuite être généralisées à l’ensemble des acteurs concernés dans tous les territoires.
 
Notes
puce note (1) Dossier de presse – Gouvernement - Cybersécurité, faire face à la menace : la stratégie française
puce note (2) France relance - Lancement d’un appel à manifestement d’intérêt dans le cadre de la stratégie d’accélération pour la cybersécurité
puce note (3) Consultation de l’appel à manifestation d'intérêt "Sécuriser les territoires" - Lancement de démonstrateurs territoriaux de cybersécurité
 
 
Informations légales | Données personnelles