Publication par la DINUM des résultats du baromètre numérique de l’agent 2020

Le 8 mars 2021, la direction interministérielle du numérique (DINUM) a publié les résultats du baromètre numérique de l’agent 2020(1), qu’elle réalise, en lien avec les équipes numériques ministérielles, auprès de l’ensemble des agents de l’État (administrations centrales et déconcentrées, hors enseignement) pour mesurer le niveau de satisfaction de leur environnement numérique de travail.

Avec près de 73 000 répondants, l’édition 2020, conduite en septembre 2020, a révélé que la satisfaction des agents a progressé sur l’ensemble des composantes de l’environnement numérique de travail : en matière d’équipement informatique (72% satisfaits, +6 pts par rapport à 2019), de capacité à se connecter (62% satisfaits, +2 pts) et de services d’assistance, largement sollicités depuis le premier confinement début 2020 (76% satisfaits, +10 pts). 9 agents sur 10 déclarent bien maîtriser leur environnement numérique de travail (91%, +4 pts).

Pour répondre dans l’urgence aux confinements et au télétravail massif des agents, les administrations ont accéléré le déploiement d’équipements nomades depuis 2019. La moitié des agents (50%, +10 pts) déclarent ainsi être équipés en ordinateurs portables. Toutefois près de 2 agents sur 5 considèrent que l’équipement fourni par l’administration (ordinateur fixe ou ordinateur portable, tablette, smartphone) est globalement moins performant que leur équipement personnel.

Deux tiers des agents (68%) estiment que leur environnement de travail leur permet de travailler à distance, dont 26% estiment être équipés pour assurer un travail "complet" à distance. Les conditions du travail à distance sont estimées meilleures en administrations centrales qu’en administrations déconcentrées, en matière d’équipements nomades notamment.

Par ailleurs, hors période de crise liée au Covid-19, le télétravail concerne plus d’un agent sur trois, dans des proportions variées : 37% des agents déclarent le pratiquer au moins une fois par an.

Les applications fournies par les ministères et les outils interministériels (travail collaboratif, partage de fichiers…) continuent de progresser dans les usages avec un taux de satisfaction de 71%. Cependant 2 agents sur 3 considèrent que les obligations de sécurité peuvent freiner leurs activités, plus particulièrement en situation de travail à distance.

Enfin, près d’un agent sur deux (47%, -12 pts) souhaiterait se perfectionner à travers une formation ou un accompagnement, notamment sur des pratiques liées au travail à distance (outils collaboratifs et outils de visioconférences).

Les administrations centrales et déconcentrées sont invitées à renforcer les moyens du travail à distance par le déploiement de postes de travail nativement mobiles et plus ouverts (matériels et logiciels). Ces évolutions sont l’opportunité d’une plus grande flexibilité du travail à distance : à domicile, tiers-lieux, bureaux à la demande au sein d’administrations etc. La DINUM précise que ces axes pourront être soutenus par les fonds "Sac à dos numérique de l’agent public" et "Innovation et transformation numérique" du plan France Relance afin d’engager ou d’accélérer les actions décidées.

Le prochain baromètre numérique de l’agent sera mené au cours de l’été 2021.
 
Notes
puce note (1) Ministère de la Transformation et de la Fonction publiques - DINUM – Baromètre numérique de l’agent 2020
 
 
Informations légales | Données personnelles