Lancement d’une consultation publique sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les réseaux du futur

Le Gouvernement a lancé, le 26 janvier 2021, une consultation sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications(1) dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA)(2).

Le PIA est doté de 20 milliards d’euros sur 5 ans et à la différence des trois premiers programmes, le nouveau PIA4 permet à l’Etat de définir ses stratégies d'investissement prioritaires tout au long de la durée du programme et de les adapter dans le temps afin de faire face aux défis qui ne sont pas encore connus.

La 5G constitue un saut de performance technologique, en termes de débit, jusqu’à 10 fois supérieur à la 4G, de rapidité avec un délai de transmission divisé par 10 et de connectivité stable même en mobilité avec une capacité à connecter simultanément de nombreux objets.

Ces performances ouvrent la voie à de nouveaux usages dans des secteurs variés de l’industrie (la maintenance préventive, la fabrication de haute précision, le suivi logistique d’un très grand nombre d’articles, la multiplication des capteurs), la santé (opérations à distance en temps réel), l’automobile (communications ultra-fiables à très faible latence pour les véhicules connectés et autonomes) ou les médias (réalité virtuelle en 3D à 360°).

Ainsi, une stratégie d’accélération de la 5G est en cours d’élaboration, sous le pilotage de la direction générale des entreprises et en lien avec toutes les administrations compétentes sur le sujet, afin d’identifier les chantiers prioritaires à mettre en œuvre.

Elle a vocation à développer des solutions souveraines sur les réseaux télécoms (souveraineté technologique) et à obtenir une maîtrise de bout en bout de ces solutions (souveraineté d’exploitation).

Elle doit accompagner le développement des usages 5G au profit des territoires et de l’industrie, soutenir l’offre française, la R&D télécom, et la formation sur les technologies de réseaux de télécommunications. Quatre axes prioritaires sont ainsi identifiés :

- Contribuer à la compétitivité de l’économie française en développant les usages 5G au profit des territoires et de l’industrie (volet demande) ;
- Constituer une offre française souveraine sur les réseaux télécoms à horizon 2022-2023, notamment sur le réseau d’accès, le cœur de réseau, les solutions 5G NTN et la cybersécurité (volet offre) ;
- Mettre en œuvre une feuille de route R&D ambitieuse sur les futures technologies de réseaux (au-delà de la 5G, 6G) (volet R&D) ;
- Renforcer l’offre de formation sur les futurs réseaux télécoms, et attirer les talents étrangers en France (volet formation).

Cette consultation vise à recueillir les retours, avis et expertises de l’ensemble des parties prenantes (industriels, chercheurs, fédérations professionnelles, collectivités territoriales, associations, particuliers...) sur les axes prioritaires de la stratégie d’accélération via un formulaire dédié(3) jusqu’au 28 février 2021.

La stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications sera accompagnée d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier les premiers projets concrets qui seront soutenus.
 
Notes
puce note (1) DGE – Lancement d’une consultation publique sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les réseaux du futur
puce note (2) Gouvernement - Quatrième programme d’investissements d’avenir
puce note (3) Formulaire de consultation sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications
 
 
Informations légales | Données personnelles