Agir pour la relance des économies locales et la transition énergétique des bâtiments publics: les ambitions du Gouvernement à travers #FranceRelance

Le plan de relance qu’a annoncé le Gouvernement, début septembre, va permettre à la politique immobilière de l'Etat de connaître une accélération de sa transition écologique. Il comporte ainsi un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments publics pour un montant de 4 milliards d'euros auxquels s’ajoutent des investissements décidés dans le Ségur de la Santé pour les hôpitaux et les EPHAD.
Monsieur Resplandy-Bernard
Ces investissements vont à la fois permettre de soutenir le secteur de la construction en générant au niveau local de multiples chantiers bénéficiant à l'ensemble du tissu des entreprises du BTP, et de réduire l'empreinte énergétique des bâtiments publics en proposant une action rapide et significative sur les consommations énergétiques. Comme le soulignait Olivier Dussopt, ministre délégué en charge des comptes publics, lors du lancement de la démarche : "Les bâtiments sont responsables du quart des émissions de gaz à effet de serre en France. La sobriété énergétique des bâtiments publics de l’État, qui représentent environ 100 millions de mètre carrés, constitue donc une priorité majeure. Il s’agit aussi de moderniser les lieux de notre vie collective au bénéfice des usagers et des agents, dans un devoir d'exemplarité rappelé par la Convention citoyenne pour le climat".

En choisissant de lancer deux appels à projets nationaux (l’un pour les bâtiments de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’autre pour le reste des bâtiments de l’Etat), le Gouvernement a privilégié un système alliant une grande rapidité dans la sélection des projets, grâce à la déconcentration pour la sélection des projets de moins de 5 M€, et une mise en concurrence permettant de retenir les meilleurs projets au regard de deux critères : leur impact sur la consommation énergétique et la capacité des équipes porteuses à lancer les travaux dans l'année 2021. Le choix des projets retenus sera annoncé fin novembre 2020, par le ministre de l'économie, des finances et de la relance.

Il s'agit d'un formidable challenge pour la direction de l'immobilier de l'Etat, qui pilote la démarche en association avec le MESRI et le MTE, et qui va demander une mobilisation très forte de l'ensemble des acteurs de l'Etat. Plusieurs milliers de projets sont attendues sur l'ensemble du territoire métropolitain et ultra-marin. La conduite rapide de ces milliers de chantiers va constituer un défi opérationnel pour lequel la mobilisation de tous les outils de la commande publique va être nécessaire. Les évolutions récentes en matière de marchés publics vont ainsi s’avérer être un facteur clef de la réussite de ce volet du plan de relance.
 
 
 
Informations légales | Données personnelles