DINUM – 10ème édition du panorama des grands projets numériques de l’État : un dispositif de sécurisation qui s’étoffe

Le panorama des grands projets numériques(1), publié tous les quatre mois par la direction interministérielle du numérique (DIMUM), recense et décrit les principaux projets informatiques au sein de l’État. Il inclut en priorité les projets qui requièrent un suivi particulier en raison de leurs impacts métiers, de leur degré de complexité ou de leurs enjeux financiers. Il intègre notamment tous les nouveaux projets dont le coût estimé global dépasse 9M€.

Chaque projet est décrit en dix points : nom du projet, description et objectifs, ministère porteur, date de début, durée prévisionnelle, phase en cours, coût estimé, caractère interministériel, zone fonctionnelle principale (en relation avec le plan d’occupation des sols), programme de financement et lien avec les derniers projets annuels de la performance.

Parmi les 44 projets suivis, 8 sont interministériels, leur déploiement s’effectue en moyenne sur 6,8 années pour un coût total de 1,56Md€.

En introduction, la DINUM cite deux succès de la précédente édition avec, d’une part, la construction par l’INSEE du répertoire électoral unique qui permet à l’INSEE et aux communes de le mettre à jour en continu et, d’autre part, le guichet unique national du dédouanement fluidifiant la délivrance des autorisations d’importation et d’exportation pour les entreprises.

Dans cette 10ème édition, la DINUM présente entre autres pour les ministères économiques et financiers :
  1. le projet APPACH (8,2M€) relatif au suivi de la programmation pluriannuelle et le sourcing des achats de l’État ;
  2. le projet PAS relatif au recouvrement de l’impôt sur le revenu (212,2M€) consistant en la suppression du décalage d’un an entre la perception d’un revenu et le paiement de l’impôt correspondant ;
  3. le projet DSN FPE (21M€) qui vise à construire un outil qui centralise les flux permettant notamment de fabriquer la Déclaration Sociale Nominative (DSN) de la Fonction Publique de l’État ;
  4. l'ENSAP vise à mettre à disposition des agents publics de l'État un portail sécurisé dans les domaines de la rémunération et de la retraite (13,2M €).

Parmi les projets d’autres ministères porteurs, la DINUM évoque aussi :
  • ASTREA pour la refonte du système d’information du casier judiciaire national (37,5M€) ;
  • CASSIOPEE pour l’enregistrement et le suivi de procédures pénales entre degrés de juridictions (9,9M€) ;
  • EXPADON 2 pour la gestion des obligations sanitaires et phytosanitaires des exportateurs de produits agricoles (17,8M€) ;
  • GEOPORTAIL d’information géographique sur les territoires (16,2M€) ;
  • NEXSIS pour l’interopérabilité des services de sécurité et de secours (52,7M€) ;
  • PORTALIS, pour la dématérialisation des procédures civiles de bout en bout (50,4M€).

Ce suivi de la DINUM permet de fournir des solutions numériques plus performantes, correspondant aux usages et besoins de l’utilisateur.
 
Notes
puce note (1) 10ème édition du panorama des grands projets numériques de l’État : un dispositif de sécurisation qui s’étoffe
 
 
Informations légales | Données personnelles