Publication d’une étude statistique de la DARES sur les services à la personne en 2018 : légère baisse de l’activité, hausse du recours aux organismes prestataires

La direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques (DARES) du ministère du Travail a publié une étude statistique sur le secteur du service à la personne en 2018(1).

Les activités de services à la personne (SAP) sont définies comme « l’ensemble des activités réalisées au domicile de la personne ou dans l’environnement immédiat de son domicile. Parmi ces activités, on retrouve notamment celles de la vie quotidienne, de la garde d’enfants ou d’assistance aux personnes âgées ou dépendantes ».

En 2018, l’activité dans les SAP diminue légèrement (-0,4 % d’heures rémunérées par rapport à 2017). Cette baisse s’explique par une augmentation des heures rémunérées par les organismes prestataires (+1,1 %), compensée par une baisse plus importante de l’emploi direct (-1,6 %).

Le recours aux SAP peut s’effectuer soit par l’emploi direct d’un intervenant par un particulier, soit par le recours à un organisme prestataire. Les particuliers ont eu recours à 863 200 intervenants au 2e trimestre 2018, un effectif en baisse de 1,6 % par rapport au 2e trimestre 2017, tandis que les organismes prestataires ont employé près de 450 100 intervenants, une hausse de 1,9 % par rapport au 2e trimestre 2017.

L’activité des entreprises privées (plus de 3 organismes prestataires sur 4) a augmenté à un rythme élevé en 2018, avec 162 millions d’heures rémunérées, soit une hausse de 6,7 % par rapport à 2017. L’activité des micro-entrepreneurs, même si elle augmente, reste encore marginale (1,2 % des heures rémunérées en prestataire). L’activité des autres organismes prestataires – associations et organismes publics – diminue (-2,6 % en 2018, et -3,4 % en 2017).

« En 2017, les heures rémunérées en mode prestataire sont pour 43,8 % des heures d’assistance aux personnes âgées, pour 25,0 % des heures consacrées à l’entretien de la maison, 8,1 % à de l’assistance aux personnes handicapées, et pour 4,7 % de la garde d’enfants ».

Les associations et les organismes publics sont principalement tournés vers l’aide aux personnes âgées (environ la moitié de leurs activités respectives) et les activités d’entretien de la maison (respectivement 21,6 % et 28,2 % en 2017). L’activité des entreprises privées prestataires est plus diversifiée, ainsi le petit jardinage et le bricolage (12,0 %) et la garde d’enfants (10,1 %) y occupent une place plus importante. Les micro-entrepreneurs prestataires se spécialisent dans les activités d’entretien de la maison (41,2 %), le petit jardinage et le bricolage (25,5 %).
 
Notes
puce note (1) Dares Résultats – Février 2020 n° 11- « Les services à la personne en 2018, Légère baisse de l’activité, hausse du recours aux organismes prestataires »
 
 
Informations légales | Données personnelles