Adoption du programme de travail de la Commission européenne pour 2020

La Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen, a adopté son programme de travail pour l’année 2020.(1)(2) Le programme s’articule autour de six axes principaux :
  • Le pacte vert pour l’Europe, en vue de la « neutralité climatique » à l’horizon 2050, constitue la nouvelle stratégie de croissance de l’Union européenne (UE) reposant sur l’intégration intelligente des secteurs et l’économie circulaire : cette stratégie devrait débloquer au moins 1 000 milliards d’euros d’investissements durables au cours de la prochaine décennie. La stratégie « De la ferme à l’assiette » aide les agriculteurs à fournir aux Européens des denrées alimentaires « de qualité, nutritives, abordables et sûres de manière plus durable. » La Commission propose une législation européenne sur le climat, avec l’inscription en droit européen de l’objectif d’une neutralité carbone d’ici à 2050.
  • En matière d’adaptation à l’ère du numérique, la Commission présentera un livre blanc sur l’intelligence artificielle, de même qu’une nouvelle législation sur les services numériques et la directive européenne 2016/1148 du 6 juillet 2016 sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information sera révisée.
  • Le programme de travail de la Commission vise de plus à mettre l’économie au service des personnes au titre de la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux : un instrument juridique en faveur des salaires minimums équitables pour les travailleurs de l’UE sera présenté. Dans le cadre de l’Union des marchés de capitaux, plusieurs plans d’actions seront proposés en faveur de la lutte contre le blanchiment de capitaux, ainsi qu’en matière de lutte contre la fraude fiscale.
  • Concernant la diplomatie européenne, la Commission souligne que « l’Europe reste résolue à défendre, à moderniser et à perfectionner l’ordre international fondé sur des règles » ainsi que son intention de lancer une vaste initiative sur la réforme de l’OMC. Une nouvelle stratégie sera élaborée avec l’Afrique, tandis que le partenariat avec les Balkans occidentaux sera approfondi.
  • La Commission souhaite promouvoir le mode de vie européen : elle exposera un plan européen de lutte contre le cancer ainsi qu’une stratégie pharmaceutique pour l’Europe. Un espace européen de l’éducation devrait être mis en place d’ici à 2025 ainsi qu’un plan de lutte contre les abus sexuels commis contre des enfants. Seront également proposés une nouvelle stratégie de l’UE sur l’Union de la sécurité, ainsi qu’un pacte sur la migration et l’asile.
  • Enfin, la démocratie européenne devra être renforcée par une nouvelle stratégie pour la mise en œuvre de la charte des droits fondamentaux, et la future stratégie européenne en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes.

La Commission annonce par ailleurs vouloir appliquer le principe de la « discontinuité politique » vis-à-vis des mandats précédents en retirant trente-deux propositions actuellement en attente d’une décision du Parlement européen et du Conseil et de la nouvelle Commission.(3)
 
Notes
puce note (1) Programme de travail de la Commission européenne pour 2020
puce note (2) Communiqué de presse, Programme de travail de la Commission européenne pour 2020: une feuille de route ambitieuse pour une Union plus ambitieuse
puce note (3) Voir la liste complète des propositions de retrait figure à l’annexe IV du programme de travail, page 27
 
 
Informations légales | Données personnelles