Rapport d’activité de l’Ecole Nationale d’Administration 2018

Le 23 avril 2018, a été publié le rapport d’activité 2018 de L’Ecole Nationale d’Administration (ENA), intitulé « l’ENA au cœur de la transformation de l’action publique »(1).

Le rapport dénombre 7 161 anciens élèves français et 3 716 anciens élèves étrangers de 134 pays et, sur l’année 2018, un total de 11 859 élèves et auditeurs en formation initiale ou continue.

L’offre de formation continue ouverte aux auditeurs est structurée autour de 5 axes thématiques :
- Leadership et communication ;
- Management ;
- Transformation ;
- Innovation ;
- Affaires européennes.

En formation initiale, les 89 élèves de la promotion Georges Clemenceau admis aux trois concours 2016 comptent 57 hommes et 32 femmes soit un taux de féminisation de 36 %.

Leur scolarité de 24 mois, ramenée à 22 mois à compter de la promotion entrant en janvier 2019 – de janvier N à octobre N+1 - associe des stages pratiques dans des administrations en France et à l’étranger et dans des entreprises, avec des sessions de formation et de professionnalisation à l’ENA.

En 2018, ces sessions comportent de nouvelles formations et des cycles de conférences sur les algorithmes, les nanotechnologies, l’intelligence artificielle tout en conservant un socle d’enseignements en matière de droit et de légistique, ainsi que de gestion d’équipes, de gestion de projets et de gestion du changement.

De plus, sont appliquées des nouvelles méthodes pédagogiques comme les « serious games » – jeu intégrant une intention « sérieuse » de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing , idéologique ou d’entraînement - , les « hackathons » - des développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours - ou les ateliers « nudge » - méthode consistant à mettre les individus dans un contexte de choix et les poussant à adopter un comportement spécifiquement recherché.

En 2019, pour la première fois, l’ENA a ouvert un accès aux docteurs issus des disciplines scientifiques, par un concours externe dérogatoire et expérimental.

Par ailleurs, en septembre 2018, un nouveau programme mastère spécialisé « Expert en affaires publiques européennes » de l’ENA visant à former de manière opérationnelle au métier de responsable des affaires publiques européennes compte 14 étudiants déjà diplômés de master.

Le rapport indique que l’ENA a établi un plan de réorganisation en vue d’améliorer sa situation financière et résorber son déficit à – 340 000 € par rapport à celui de 2017 qui était de - 2 842 000 €.

Une mission vient d’être confiée par le Premier ministre à Frédéric Thiriez, ancien élève de la promotion 1977 « André Malraux », pour repenser le fonctionnement de la haute fonction publique, après l’annonce par le Président de la République le 25 avril 2019 de l’éventuelle suppression de l’ENA.
 
 
Notes
puce note (1) Rapport d’activité 2018 de l’Ecole Nationale d’Administration
 
 
Informations légales | Données personnelles