Plan “France 2030“

Afin de permettre à la France de répondre aux grands défis climatique, énergétique, numérique, sanitaire et démographique et de réduire les inégalités, le Président de la République a présenté, lors d’un discours prononcé le 12 octobre 2021(1), un plan d’investissement(2) de trente milliards d’euros. 3 à 4 milliards sont déjà intégrés dans le budget 2022, construit autour de plusieurs objectifs en vue de mieux comprendre, mieux vivre et mieux produire en France à l’horizon 2030.

Parmi les mesures annoncées, 8 milliards d’euros seront consacrés au secteur de l’énergie en vue de décarboner la société française en baissant de 35% les gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 2015. Sur ces 8 milliards d’euros, 4 milliards seront dédiés à la mobilité propre (2 millions de véhicules électriques et hybrides devraient être produits), 1 milliard pour le développement de petits réacteurs nucléaires et 1,5 milliards à la construction d’un avion bas-carbone dont le projet devrait être piloté au niveau européen. Par ailleurs, afin que la France devienne un leader de l’hydrogène vert, le plan envisage la construction de 2 giga-usines ou électrolyseurs.

En outre, dans la continuité du plan “Innovation santé 2030“ présenté en juin 2021(3) et afin de réindustrialiser la France en particulier dans le domaine pharmaceutique, le plan prévoit d’investir 7,5 milliards d’euros dont 3 milliards pour produire en France 20 biomédicaments contre les cancers et les maladies chroniques et investir dans des dispositifs médicaux de pointe.

Par ailleurs, eu égard à la crise récente des semi-conducteurs, qui a mis en exergue de nombreuses défaillances et une forte dépendance de l’Europe et de la France vis-à-vis d’autres Etats, 6 milliards d’euros seront investis en vue notamment de doubler la production électronique française d’ici 2030.

Ayant de plus pour objectif de créer 100 sites industriels par an et afin d’accompagner l’innovation des start-up françaises, le plan prévoit d’investir 5 milliards d’euros pour leur développement. Par ailleurs, les talents de demain étant l’une des clés de la réussite du plan, afin de les identifier et de les accompagner, 2,5 milliards d’euros seront consacrés à leur formation dont 500 millions d’euros pour créer des écoles formant au développement de l’intelligence artificielle. Le secteur de l’agriculture vivant depuis plusieurs années une révolution dans ses modes de production, 2 milliards d’euros seront investis afin de produire une alimentation plus saine, plus durable et traçable et mieux respecter ainsi les exigences environnementales. Pour cela, le plan prévoit de développer l’utilisation de la robotique, du numérique et de la génétique dans le monde agricole.

Enfin, l’exploration de l’espace et des fonds marins, dans laquelle la France est particulièrement compétitive, étant génératrice de nouvelles avancées scientifiques et de découvertes technologiques, 2 milliards d’euros lui seront consacrés pour continuer à la développer.
 
Informations légales | Données personnelles