édito

La Lettre de la DAJ célèbre son 300ème numéro

C’est avec plaisir que je vous présente cette 300ème édition de la Lettre de la direction des affaires juridiques (DAJ) des ministères économiques et financiers.

Depuis 2007, deux jeudis par mois, la Lettre de la DAJ porte l’ambition de vous donner un aperçu de l’actualité juridique des ministères économiques et financiers et des autres institutions publiques. Cette mission de veille nous tient d’autant plus à cœur qu’elle fait partie intégrante de nos métiers juridiques, et s’avère essentielle, particulierement lorsque l’actualité est riche comme ce fût le cas cette année.

Ce numéro anniversaire est l’occasion de vous remercier de votre fidélité. Vous êtes aujourd’hui plus de 14 500 à recevoir la Lettre par courriel, sous l’un de ses trois formats disponibles (+ 8% en moyenne par an depuis 2010), et autant à profiter du moteur de recherche associé (1) qui permet d’accéder à l’ensemble des articles publiés depuis 2017. Les numéros plus anciens sont consultables sur le site de la DAJ (2). Au total, ce sont plus de 12 000 articles qui ont été publiés depuis le tout premier numéro du 18 janvier 2007. À chaque édition, vous êtes près de 1 200 en moyenne à relayer les articles qui vous intéressent sur les réseaux sociaux.

Je remercie l’ensemble des éditorialistes qui nous ont fait l’honneur, édition après édition, de partager leur éclairage de haut niveau sur les politiques publiques qu'ils portent. Leur point de vue original sur l’action publique participe de la richesse du contenu de la lettre.

Enfin, mon dernier mot sera pour les équipes de la DAJ qui élaborent cette Lettre dans des conditions parfois acrobatiques, notamment dans la période récente. Nous vous donnons rendez-vous en septembre pour un numéro 301 dans un format nouveau et avec de nouvelles rubriques !
 

Laure Bédier
Directrice des affaires juridiques
des ministères économiques et financiers
Directrice de la publication de la Lettre de la DAJ

abonnez vous
Informations légales | Données personnelles