édito

En 2020, TRACFIN s’engage dans la préparation de l’évaluation du dispositif LCB/FT français par le GAFI et adapte son organisation aux nouvelles menaces posées par la cybercriminalité financière

Maryvonne Le Brignonen
Directrice de Tracfin
2020 se présente comme une année charnière pour le service de Traitement du renseignement et d’action contre les circuits financiers clandestins (TRACFIN). A l’issue d’une décennie 2010 marquée par l’augmentation substantielle de son activité(1) et le renforcement de ses capacités en matière de lutte contre le financement du terrorisme depuis 2015, TRACFIN débutera l’année 2020 par la préparation de l’évaluation du dispositif national de Lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (LCB/FT) dans le cadre du quatrième cycle d’évaluations mutuelles organisé par le Groupe d’action financière (GAFI).

En tant que Cellule de renseignement financier (CRF), TRACFIN est au cœur de ce dispositif et se mobilise pour répondre à cet objectif majeur. L’évaluation, dont la préparation a commencé avec la constitution d’une task force interministérielle coordonnée par la Direction générale du Trésor et la publication, le 20 septembre 2019, de l’exercice d’analyse nationale des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (BC/FT), prendra fin lors de l’examen du rapport d’évaluation de la France en session plénière du GAFI en février 2021.

D’ici à cette échéance, TRACFIN participera à la démonstration de la conformité du cadre légal français aux 40 recommandations du GAFI et à l’efficacité du dispositif français de LCB/FT. La France sera l’un des premier Etats à être évalué sur la question des cryptoactifs.

TRACFIN s’est positionné sur ce sujet dès 2014 en alertant les autorités sur les risques de BC/FT posés par ces produits(2) et en soutenant, en 2016, l’assujettissement des plateformes françaises d’échange de cryptoactifs au dispositif LCB/FT. Ce mouvement a abouti, en 2019 par l’adoption de la loi PACTE.

La montée en puissance de TRACFIN sur le plan opérationnel s’est concrétisée, en 2018, par la création d’une cellule d’enquête spécialisée dans les opérations en cryptoactifs et l’exploration de la blockchain. L’année 2020 sera l’occasion pour TRACFIN de confirmer ses capacités d’investigation sur les flux financiers issus d’infractions commises dans le cyberespace (commerce illicite sur le dark web, rançongiciels, escroqueries, etc.).

Chaque année, les schémas de BC/FT identifiés par TRACFIN font l’objet de développements approfondis dans les rapports Tendances et analyse des risques de BC/FT. L’édition 2018-2019 sera en ligne dans les prochains jours sur le site internet de Tracfin.

abonnez vous
Informations légales | Données personnelles